La collection d’art moderne

La collection commencée par Roger Dutilleul constitue un ensemble d’origine privée parmi les plus représentatifs de l’histoire de l’art moderne de la première moitié du XXème siècle. Fauvisme et cubisme y tiennent une place majeure et cohabitent avec des peintures et des dessins surréalistes, ainsi que des ensembles d’œuvres d’artistes figuratifs de l’École de Paris, d’artistes du Nord ou de peinture naïve. Suivant l’exemple de son oncle, Jean Masurel (1908-1991) débute sa collection dans les années 1920, avec l’achat d’une gouache de Fernand Léger. Héritier de la majeure partie du fonds réuni par Roger Dutilleul, il l’enrichit encore jusqu’en 1979, date de la donation à la Communauté urbaine de Lille.


La collection d’art moderne réunit des ensembles monographiques importants et des œuvres des principaux mouvements d’avant-garde du XXème siècle. Ambivalence et contradiction caractérisent cette collection composée tantôt d’œuvres à la forte charge expressive, notamment celles des artistes qui ont participé au fauvisme et à ses développements, tantôt d’œuvres et de mouvements réputés pour leurs caractéristiques arithmétiques ou leur retenue, souvent qualifiés de « cérébraux ». L'expression de la souffrance et une forme de réserve y alternent. L’exemple le plus emblématique est probablement Amedeo Modigliani : icône de la collection incorporant à la retenue une nostalgie profonde, à l’impassibilité, l’héritage du maniérisme, à l’impatience, l’attente.




Espace Pro

contacts

RECHERCHE
NEWSLETTER
ChargementChargement



Mentions légales