Site des Habitants paysagistes


Consultez la base en ligne : http://habitants-paysagistes.musee-lam.fr

 

Les habitants paysagistes sont des hommes et des femmes dont les créations en plein air, ou au sein-même de leurs habitations, transforment leur lieu de vie pour mieux « habiter poétiquement le monde ». Proches des œuvres artistiques rejoignant, sous une forme brute, le Land Art, tout en recyclant divers matériaux, ces créations ont un caractère spontané et populaire.

 

Généralement créées par des autodidactes, comme le facteur Ferdinand Cheval qui, entre 1879 et 1912, s’est consacré à la construction de son Palais Idéal, ces réalisations ont inspiré de nombreux artistes, d’André Breton et les Surréalistes, à l’artiste française Niki de Saint-Phalle.

Ce projet s’inscrit dans une volonté de renouveler et d’élargir l’accès du public aux ressources du musée en adoptant de nouveaux modes de présentation, de médiation et de narration. De par la fragilité de ces lieux, il apparaît alors nécessaire, pour le musée, de les documenter par des publications, des photographies ou encore des films. Certains d’entre eux ont fait l’objet de sauvegarde in situ, comme la maison décorée de vaisselle cassée par Raymond Isidore à Chartres, alors que d’autres, comme les bois sculptés de Théo Wiesen, ont été partiellement déplacés pour être réinstallés dans des lieux de conservation, comme au LaM.

Dans ce sens, le musée a réuni une importante documentation grâce, notamment, aux fonds d’archives de L’Aracine, de Francis David, d’André Escart, de Claude L. et Clovis Prévost. Afin de dynamiser les contenus tout en faisant état de la recherche et des questionnements à ce sujet, des journées d’études, des ateliers, des rencontres et des expositions seront organisées.