Image
Exposition Débris-Collages - récupérer, assembler et reconstruire
Image
Exposition Débris-Collages - récupérer, assembler et reconstruire
Exposition

Du 22 juin au 2 septembre 2018

Débris-Collages

Récupérer, assembler et reconstruire
Débris-Collages

Débris-collage : récupérer, assembler et reconstruire est une exposition transversale qui s’appuie essentiellement sur la collection au travers de ses trois domaines que sont l’art moderne, l’art brut et l’art contemporain. Elle mêle de façon originale la pratique du collage en art avec celle de la récupération mais aussi la pratique du démontage, de la déconstruction voire de la destruction.

Proposant ainsi une lecture renouvelée de sa collection, le LaM entend asseoir sa position de musée ouvert aux expérimentations tout en jouant avec les frontières des trois domaines qui lui sont propres. Imaginé de manière originale, le parcours de l’exposition ne se contente pas de présenter des œuvres issues de périodes ou de domaines différents, mais plutôt de créer des liens entre-elles, de les faire dialoguer dans des espaces transformés pour l’occasion.

Artistes présenté.e.s : A.C.M., Georges Adeagbo, Lewis Baltz, Jean-Sylvain Bieth, Gaston Chaissac, Léonide Chrol, Pascal Convert, Christine Deknuydt, Philippe Dereux, François Dufrêne, Bruno Dumont, Mohamed El baz, Erró, Robert Filliou, Peter Fischli et David Weiss, Auguste Forestier, Raymond Hains, Jules Leclercq, Katharina Littauer-Breydert, Marie-Rose Lortet, Joan Miró, Jockum Nordström, Dennis Oppenheim, Gina Pane, Pablo Picasso, Bernard Rancillac, Jean-Pierre Raynaud, André Robillard, Mimmo Rotella, François Rouan, Joseph Samek, Sophie Savoye, SergeX, Jacques Villeglé, Willem Van Genk, Gil J. Wolman, Zarina

Commissariat :

Christophe Boulanger, attaché de conservation pour l’art brutµ
Savine Faupin, conservatrice en chef en charge de l’art brut
Jeanne-Bathilde Lacourt, conservatrice en charge de l’art moderne
Marie-Amélie Senot, attachée de conservation pour l’art moderne et contemporain

+ Carte blanche à Barnabé Mons

Dans le cadre de l’exposition Débris-Collages : récupérer, assembler et reconstruire, le musée a souhaité confier l’accrochage d’une des salles à Barnabé Mons où il présentera une sélection d’œuvres de l’artiste SergeX, artiste autodidacte et visionnaire, originaire de Méricourt.

Découverte récemment après des décennies de confidentialité, l’œuvre de SergeX, alias Serge Leroux, pose des questions relatives à son classement dans les catégories usuelles de l’histoire de l’art. Véritable « outsider », l’artiste a laissé derrière lui une œuvre riche et inclassable, exigeante et complexe. Atypique, morcelé et pourtant cohérent, le parcours artistique de SergeX tire ses influences, en premier lieu, dans la mouvance pop de la fin des années 1960, il rejoint alors un mouvement visionnaire « underground » : le psychédélisme, issu des voyages intérieurs hallucinatoires alors en vogue.

Cette présentation  d'oeuvres de SergeX bénéficie d’un partenariat avec la ville de Méricourt et de l’association Zone de confusion.
 
Ci-dessus : A.C.M, Machine, avant 1996. Donation L'Aracine