Fidèle à sa volonté d’écrire une histoire de l’art et de la modernité qui prenne en considération les pratiques artistiques marginales ou singulières, le LaM se transforme à l’aube de son 40e anniversaire, pour proposer un tout nouvel accrochage qui mêle art moderne, art contemporain et art brut au sein des mêmes espaces.
L'ensemble de ce parcours, dont un avant-goût vous est proposé depuis le 10 décembre, sera à découvrir au printemps 2023.

Dates :
12.12.2022 > 31.12.2023

Horaires :
du mardi au dimanche
de 10 h à 18 h


Tarifs collection permanente* :
Tarif plein : 7 €
Tarif réduit** : 5 €

Gratuit pour les publics individuels du 31 janvier au 19 février 2023.  

*Hors frais de dossier
**Sur présentation d’un justificatif de moins de 3 mois et/ou en cours de validité 

L’histoire du LaM témoigne d’une évolution des regards posés sur la création.

En 1979, le couple de collectionneurs Geneviève et Jean Masurel fait donation à la communauté urbaine de Lille d’une collection d’art moderne exceptionnelle, unissant les grands noms de la première moitié du XXe siècle à ceux de la scène régionale. Il promeut la création d’un musée ouvert sur la nature et pensé comme un lieu d’accueil pour la création contemporaine.

En 1999, l’association L’Aracine fait donation à son tour d’une collection d’art brut unique en France depuis le départ de celle de Jean Dubuffet en Suisse. Le LaM devient de fait la première collection publique française d’art brut et le premier musée à réunir des domaines séparés jusqu’alors.

Riche de plus de 8 000 œuvres créées entre le milieu du XIXe siècle et aujourd’hui, il témoigne des bouleversements qui ont secoué la société occidentale depuis le développement de l’ère industrielle. Les contextes dans lesquels les œuvres ont été créées, les techniques et matériaux employés, les images et discours mobilisés racontent la manière souvent singulière dont leurs auteurs ont accueilli, subi ou résisté aux transformations de leur milieu.

La confrontation des avant-gardes et de la création contemporaine avec les pratiques spirites, autodidactes ou asilaires nuance le récit héroïque, construit autour de quelques personnalités remarquables, longtemps en vigueur dans l’histoire de l’art.

En montrant les œuvres d’artistes anonymes ou marginaux réalisées dans des contextes extrêmes, ce parcours propose une histoire de la création par ses marges et ses pratiques de résistance à l’uniformisation. L’« autre », auquel la modernité a pu donner le visage de l’enfant, du primitif, du mystique ou du fou, se révèle comme l’indispensable miroir d’une société bouleversée en profondeur par les coups portés par la science au narcissisme humain. Le darwinisme, la psychanalyse, et plus tard la bombe atomique et le réchauffement climatique, ne cessent d’affirmer la beauté fragile des hommes et des mondes qu’ils ont créés.

Soortgelijke activiteiten

Routebeschrijving naar het LaM

Met de metro, de auto, met de fiets of te voet… Alle wegen leiden naar het LaM! Werp een blik op onze interactieve kaart en laat u de weg wijzen…

Meer info