Image
"Annette Messager. Comme si"
Image
Annette Messager. Comme si
Exposition

Du 11 mai au 21 août 2022

Annette Messager

Comme si

Annette Messager

Figure incontournable de la scène artistique internationale, Annette Messager investit le LaM pour l’une des plus importantes expositions depuis sa rétrospective au Musée national d’art moderne - Centre Pompidou, en 2007.
Pour ce nouveau rendez-vous, organisé dans le cadre d'Utopia, la nouvelle édition de lille3000, l’artiste a choisi de présenter des œuvres inédites – dessins et installations – où elle propose une utopie : tromper et narguer la réalité grâce à la magie de la fiction.

Dates :
11.05 > 21.08.2022

Horaires :
du mardi au dimanche
de 10 h à 18 h


Tarifs* :
Tarif plein : 10 €
Tarif réduit** : 7 €

*Hors frais de dossier
**Sur présentation d’un justificatif de moins de 3 mois et/ou en cours de validité 

Être une artiste signifie guérir continuellement ses propres blessures, et en même temps les exposer sans cesse.

Image
Annette Messager

Annette Messager

Tête-à-tête

Depuis la fin des années 1960, Annette Messager, née à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais) en 1943, construit un univers personnel où elle endosse de multiples identités - Collectionneuse, Truqueuse, Femme pratique… - lui permettant de détricoter, non sans humour, les clichés traditionnellement associés à son double statut de femme et d’artiste. Créatrice de chimères, amoureuse des jeux de mots, colporteuse de rêves, elle se plaît à déstabiliser le public en le plongeant dans un monde marqué par le carnaval et les contes de fées, où des éléments familiers (objets du quotidien, peluches, vêtements, photographies du corps humain…) révèlent leur part d’étrangeté.

Spécialement pensée par l’artiste, cette exposition fait la part belle au dessin, technique qui lui permet de créer un langage proche des haïkus, ces courts poèmes japonais synthétiques et imagés témoignant d’une émotion à la fois fugace et profonde. Entre autres créations inédites, sont présentés soixante-seize nouveaux dessins à l’encre acrylique de la série Tête-à-tête, qui proposent des variations tragi-comiques autour du crâne, comme autant de vanités.

Image
"Annette Messager. Comme si"
Annette Messager, L'Utérus doigt d'honneur, 2021. Objets divers, tissus et peinture acrylique ; 72 x 77 x 10 cm. Courtesy de l'artiste et Marian Goodman Gallery. © Adagp, Paris, 2022
Image
"Annette Messager. Comme si"
Dessin de la série Tête à Tête, 2019-2020. Acrylique sur papier ; 42 × 32 cm. Courtesy de l'artiste et Marian Goodman Gallery. © Adagp, Paris, 2022
Image
"Faire des cartes de France" d'Annette Messager
Annette Messager, Faire des cartes de France, 2000. Morceaux de peluches, cordes, fils et pointes ; 420 x 385 cm. Acquisition en 2006 avec la participation du FRAM. LaM, Villeneuve d'Ascq. © Adagp, Paris, 2022
Image
"Ghost" d'Annette Messager
Annette Messager, Ghost, 2017. Filet, fil de fer, tissu peluche, matériaux divers ; 153 x 180 x 12 cm. Courtesy de l'artiste et Marian Goodman Gallery. © Adagp, Paris, 2022
Image
"Annette Messager. Comme si"
Annette Messager, Lune-cheveux, 2016. Cheveux synthétiques, fil de fer ; 100 × 90 × 20 cm. Courtesy de l'artiste et Marian Goodman Gallery. © Adagp, Paris, 2022
Dessins et installations

Omniprésent, le dessin se retrouve également au sein d’installations récentes, déployées au sol et sur les murs, qui sont mises en dialogue avec d’autres plus anciennes, telle que Faire des cartes de France, œuvre iconique du LaM réalisée en 2000, achetée par le musée en 2006, et récemment complétée par l’acquisition de vingt-et-un dessins.

Parmi les œuvres imaginées ou revisitées pour l’exposition, figurent Dessus-dessous, flots de tissu rouge ondoyant au-dessus de sculptures lumineuses, reprenant la proposition faite pour le Pavillon français de la Biennale de Venise en 2005 (pour lequel Annette Messager avait remporté le Lion d’or) ; La revanche des animaux, installation composite dans laquelle des têtes de peluches coiffent les restes d’une ville en ruine ; Pulsions, kamasutra mettant en scène tortues, girafes et éléphants… ou Requiem pour Jeanne, hommage à Jeanne d’Arc que l’artiste considère comme une figure marquante du féminisme, qui défia la mort par la force de sa foi.

Avec cette nouvelle exposition, chacun·e est invité·e à se réapproprier son histoire personnelle par le biais de la fiction et de la création, et de prendre conscience que, malgré les apparences, nous portons tout·es des masques et faisons tou·tes comme si…
 

Commissariat

Commissariat général : Sébastien Delot, directeur-conservateur du LaM
Commissaire : Marie-Amélie Senot, attaché de conservation pour l'art moderne et l'art contemporain
 

L'exposition Annette Messager. Comme si bénéficie du soutien de la Région Hauts-de-France
 

Découvrir l'exposition en vidéo

 
 

En ce moment