Image
William Kentridge, "Drum" (détail), partie des décors réalisés pour la pièce "Sophiatown", 1989
William Kentridge, Drum, partie des décors réalisés pour la pièce Sophiatown, 1989. © William Kentridge, 2019
Image
William Kentridge, "Drum" (détail), partie des décors réalisés pour la pièce "Sophiatown", 1989
William Kentridge, Drum, partie des décors réalisés pour la pièce Sophiatown, 1989. © William Kentridge, 2019
Exposition

Du 5 février au 5 juillet 2020

William Kentridge

Un poème qui n'est pas le nôtre
William Kentridge Acheter un ticket

• Événement ! •

Étroitement conçue avec le Kunstmuseum de Bâle, le LaM présente au premier semestre 2020 une grande exposition rétrospective consacrée à l’artiste sud-africain contemporain William Kentridge.

Dates :
5.02 > 5.07.2020

Horaires :
du mardi au dimanche de 10 h à 18 h

Tarifs* :
Tarif plein : 11€
Tarif réduit** : 8 €

*Hors frais de dossier
**Sur présentation d’un justificatif de moins de 3 mois et/ou en cours de validité 
Une oeuvre polymorphe et envoûtante

À la croisée des disciplines, mêlant arts plastiques, performance, théâtre et opéra, l’œuvre multiforme de William Kentridge se nourrit d’influences multiples, au premier rang desquelles le dadaïsme et le cinéma.

Dans les années 1980, avec ses premiers films d’animation, il pose les bases de son vocabulaire formel : des dessins noir et blanc réalisés au fusain qui se composent au fur et à mesure, par apparition et effacement. Cette technique marque le point de départ d’un travail sur l’image et sa représentation, sans cesse enrichie par différents médiums – dessin, gravure, collage, impression, film et sculpture –.

Né à Johannesburg en 1955 dans une famille d’avocats intimement liée à la lutte contre l’Apartheid, Kentridge étudie d’abord les sciences politiques avant de se tourner vers des études d’art. Ses œuvres, profondément enracinées dans son pays et tout particulièrement dans sa ville natale, Johannesburg, font écho à des sujets politiques et sociaux, passés ou présents et explorent la condition humaine, en particulier les thématiques de la migration et du déplacement.

William Kentridge est reconnu à l’échelle internationale comme étant l’un des plus grands artistes de sa génération et compte comme l’un des créateurs parmi les plus prolifiques de ces vingt dernières années. Présentées par les plus grands musées internationaux comme la Tate Modern (Londres, 2012), le Metropolitan Museum of Art (New York, 2013), le San Francisco Museum of Modern Art (2016), les œuvres de Kentridge n’ont jamais bénéficié d’une grande rétrospective en France, ce à quoi remédie l’exposition Un poème qui n’est pas le nôtre.

Offrant pour la première fois l’occasion de lier l’œuvre de Kentridge à ses multiples influences de l’histoire de l’art (constructivisme, dadaïsme, surréalisme, expressionnisme allemand, etc., l’exposition proposée au LaM vous invite à découvrir ses travaux de jeunesse jusqu’à ses tout derniers projets, et à réaliser ainsi la traversée hypnotique d’une œuvre qui ne cesse d’envoûter.


Commissariat :

Sébastien Delot, directeur-conservateur du LaM
Marie-Laure Bernadac, conservatrice générale honoraire du Patrimoine

Exposition organisée en collaboration avec le Kunstmuseum de Bâle

Image
Kentridge-arbre
Image
Kentridge
Image
Kentridge-livre
Image
dessin-kentridge

Activités similaires